Le Four à Chaux 

Partie intégrante du gîte, le Four à Chaux datant du XIXe siècle  fait partie des 2 ouvrages encore visibles dans villes sur Auzon.

Un peu d'histoire !

four-a-chaux-400x279px-gitelouventouxLe premier Four à Chaux de Villes sur Auzon fut celui du Couguiéu dont la construction fut demandée à la Préfecture par la famille Villon en 1855. Un an plus tard c'est au tour de la famille Seyssaud de solliciter une implantation à la Grand'Bastide.

 

Le four à chaux est un four destiné à transformer le calcaire en chaux. Les ouvriers qui y travaillaient étaient appelés « chaufourniers ».

Les fours à chaux étaient d'imposants fours, de forme cylindrique et avaient une large paroi intérieure le plus souvent revêtue de briques. Grâce à la pierre calcaire qui était réduite en petits morceaux, on pouvait réaliser de la chaux.

Le four était alimenté par son ouverture située en haut (appelée le gueulard) dont une rampe permettait le plus souvent l'accès. Les chaufourniers alternaient les lits de pierre et de charbon pour le remplir au maximum, et du bois était apporté au pied du bâtiment pour assurer la mise à feu.

four-a-chaux-nuit-400x279-gitelouventouxLe chaufournier devait alors toujours maintenir une température entre 800 et 1 000 °C tout en gardant le four rempli au maximum en le réapprovisionnant en pierre calcaire et devait également entretenir le feu.

Une fois la cuisson faite, la chaux était récupérée grâce à une ouverture basse du four appelée l'ébraisoir. La chaux vive était alors éteinte dans une fosse adjacente à l'aide d'une grande quantité d'eau, le plus souvent à l'aide de canalisations provenant d'une rivière voisine. La chaux éteinte était par la suite placée dans des barils avant d'être utilisée en maçonnerie.

source: l'histoire des fours à chaux

 

 

Voilà un bref aperçu des vacances qui vous attendent, découvrez immédiatement la suite en images…